MaPrimeRénov’ revue et corrigée en 2023

MaPrimeRénov-2023

MaPrimeRénov’ évolue encore. Fin des aides pour les chaudières gaz, augmentation du forfait rénovation globale pour les ménages plus aisés, baisse de certaines aides… Pas de vilaine surprise, les évolutions avaient déjà été annoncées, elles ont été officialisées par un arrêté publié in extremis fin décembre.

Le robinet des aides coupé pour le gaz

Le gouvernement l’avait annoncé au lendemain de l’offensive russe en Ukraine: plus question de financer des énergies fossiles. Un décret publié en novembre fixait déjà cette échéance reprise dans l’arrêté.

Entrée en vigueur: 1er janvier 2023.

Coup de pouce à la rénovation globale

La prime de transition énergétique est le plus souvent destinée à financer des travaux monogestes dont l’efficacité a souvent été dénoncée depuis deux ans. Pour encourager les rénovations globales, la version 2023 revoit les primes à la hausse: le forfait “rénovation globale” passe ainsi de 7.000 à 10.000 euros pour les ménages aux ressources intermédiaires et de 3.500 à 5.000 euros pour les plus aisés.

Entrée en vigueur: 1er février 2023.

Poêles et VMC: des aides revues à la baisse

À l’inverse, certaines aides sont revues à la baisse. Les primes pour l’installation d’un pôle à granulés ou d’une VMC double flux sont ainsi diminuées de 500 euros pour les ménages modestes et très modestes.

Entrée en vigueur: 1er février 2023.

Disparition des aides pour l’isolation pour les ménages aisés

Petit retour en arrière. Les ménages les plus aisés ne pourront plus bénéficier de MaPrimeRénov’ pour des travaux d’isolation thermique. Qu’il s’agisse d’isolation des murs par l’extérieur ou par l’intérieur, d’isolation de rampants, de combles ou de toitures terrasses. De 7 à 15 euros par m², ces aides étaient déjà très limitées.

Entrée en vigueur: 1er avril 2023.

Possibilité d’utiliser le nouvel audit pour une rénovation

Il existait déjà un audit depuis 2018, bénéficiant de MaPrimeRénov’. Un nouvel audit débarque au 1er avril, obligatoire en cas de vente de logement en monopropriété classé F et G. Les deux audits, l’un volontaire, l’autre obligatoire, devront donc cohabiter. Pour justifier du respect des exigences du forfait “rénovation globale”, et du respect des exigences des bonus “Sortie de passoire énergétique” et “Bâtiment basse consommation”, l’arrêté offre la possibilité d’utiliser le nouvel audit dans le cadre de la prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO).

Entrée en vigueur: 1er avril 2023.

Énergies fossiles, MaPrimeRénov’ n’en veut plus

Non seulement le gaz ne peut plus bénéficier de subventions depuis le 1er janvier 2023, mais il est également exclu des forfaits “rénovation globale”. Dit autrement, un propriétaire qui veut bénéficier de MaPrimeRénov’ dans le cadre d’une rénovation globale devra passer par une autre énergie que le fuel, le gaz ou le charbon.

Entrée en vigueur: 1er avril 2023.

Arrêté du 29 décembre 2022 modifiant l’arrêté du 14 janvier 2020 modifié et l’arrêté du 7 avril 2022 relatifs à la prime de transition énergétique, et l’arrêté du 17 novembre 2020 relatif aux caractéristiques techniques et modalités de réalisation des travaux et prestations dont les dépenses sont éligibles à la prime de transition énergétique (évolutions de MaPrimeRénov’en 2023).

1 Rétrolien / Ping

  1. Les Français prêts à investir plus pour consommer moins • infodiag

Laisser un commentaire